07/12/2019
Acteurs

Macron et les Frères Musulmans (AMIF)

De nombreuses personnes dont Zineb El Rhazoui ont lancé une campagne d’alerte sur l’association possible entre le gouvernement et l’AMIF dans la fondation d’un « islam de France ».

C’est parce qu’Emmanuel Macron s’est embourbé dans l’organisation d’un « islam de France » avec de bien troubles représentants qu’il semble aujourd’hui déstabilisé et mutique face à l’actualité…

Il n’a visiblement pas prévu de « plan-B » dans son « projet ».

Il affirme que le voile n’est pas son affaire et « en même temps », il doit annoncer dans un grand discours mi-novembre son projet d’un islam de France pour lequel il travaille à bas bruit depuis des mois (qui lui a demandé de faire ça?) avec l’AMIF, c’est à dire Tareq Oubrou (ex UOIF),

et également Hakim El Karoui.

Ce même Karoui qui prétend combattre l’islamisme par « la raison » alors que la juridiction à laquelle se réfèrent les islamistes, la charia, est sacré et donc immuable. Elle est seulement sujette à moratoires, contrairement à nos juridictions démocratiques. Il n’y a donc rien à discuter… Ça serait négocier, collaborer, alors que nous devons nous opposer immédiatement et de manière intransigeante face à ces dérives !

« Les valeurs portées par l’islamisme sont bien souvent orthogonales aux valeurs occidentales, d’où le sentiment de confrontation que beaucoup d’Occidentaux ressentent face à l’islamisme » Hakim El Karoui

Tu m’étonnes qu’elles sont orthogonales ! Elles sont en effet incompatibles! De quoi voulez vous discuter avec les islamistes? Avec des personnes qui n’ont pour seul objectif que d’imposer leur règles qu’ils prétendent être dictées par Dieu? Vous voulez institutionnaliser la fatwa en fait…?

Ce même Karoui qui prétend par ailleurs que l’État doit intervenir en créant une « institution chargée d’organiser et de financer le culte musulman »… Et puis quoi encore? Institutionnaliser la Djizîa? Que les Français subventionnent leur propre anéantissement culturel, leur défaite voir leur dhimmitude face à l’obscurantisme?

Les pays et organisations ci-dessous ont officiellement désignés les Frères musulmans comme une organisation terroriste.

En fait l’objectif est déjà annoncé sur le site « lemuslimpost« , cet Islam de France aura pour objectif entre autre de financer : « la construction, l’aménagement, l’équipement, et la rénovation de mosquées et de salles de prière », « la formation des cadres religieux et des responsables d’associations cultuelles » et de leur rémunération, et enfin la création d’un « conseil des imams », sur le modèle du Conseil Théologique Musulman de France, CTMF (UOIF) créé en 2015, et qui aura donc pour objet la promulgation de fatwas dans notre pays.

Députés, élus, ne faites par l’erreur de mettre le peuple Français en danger de mort en institutionnalisant des organisations proches de la nébuleuse des Frères Musulmans et donc une tête de l’hydre islamiste.

Ça serait une erreur impardonnable et votre culpabilité serait entièrement établie, car ce n’est pas faute d’avoir été alerté par de nombreux citoyens, intellectuels et autres penseurs courageux (car menacés de mort), et même de culture musulmane, sur la dangerosité de l’islam politique et de son but, même à très long terme qui est la charia et l’État Islamique.

Ici il s’agit d’un processus qui se joue sur des générations, il convient donc de gouverner en ayant une vision à long terme qui prenne en compte cette menace, pas de négocier les conditions de notre redditions sur plusieurs décennies, nous sommes bien plus forts que ça !

L’air du temps voudrait que Zemmour provoque la haine, mais je crois que c’est notre président lui-même qui le fait le mieux, en persévérant à légitimer les dialecticiens de « l’islamisme modéré », et en refusant d’assumer une position politique intransigeante face à l’obscurantisme et au sécessionnisme islamique.

En tant que citoyen Français et au nom de la vision que j’ai de mon pays la France, je vous demande de ne pas donner les clés du pouvoir aux Frères Musulmans, mais également de changer de politique de manière franche et assumée face à l’entrisme islamiste, la propagande frériste, les discours de sécessions communautaires, les menaces et les agressions qui gangrènent notre société et menace la stabilité et l’avenir de notre pays.

Partagez l'article :
  •  
  •  
  •  

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *